Les Meilleurs Stylos 3D en 2017

L’impression en trois dimensions, technologie pourtant relativement jeune, a été pour ainsi dire révolutionnée en 2013 avec le lancement (grâce au financement participatif) du premier stylo 3D, le 3Doodler. En 2017, nous avons déjà dépassé la deuxième génération de stylos 3D pour ce modèle et plusieurs dizaines d’autres marques différentes sont déjà disponibles à la vente, lesquelles s’adressent à des applications et à des publics très différents.

Après l’évocation de quelques points historiques et techniques, nous vous proposerons donc une description des principales caractéristiques de ces stylos et notre sélection des meilleurs modèles 2017 afin de vous guider vers le choix optimal en fonction de vos critères. Nous n’oublierons pas non plus de nous projeter dans le futur proche pour imaginer une foule d’applications nouvelles que cette nouvelle technologie pourra engendrer à très court terme.

Les stylos 3D et leurs applications

Un stylo 3D, « 3D pen » en anglais, est un appareil ressemblant à un stylo de grande taille qui permet l’impression instantanée d’objets en relief. Il peut remplacer avantageusement une imprimante 3D dont d’ailleurs il s’inspire.

L'invention du Crayon 3D

Un peu d’histoire : l’idée pouvant de prime abord sembler quelque peu farfelue de créer les stylos 3D est venue en 2012 aux trois co-inventeurs américains Maxwell Bogue, Peter Dilworth et Daniel Cowen. Ils utilisaient à l’époque très fréquemment des imprimantes 3D pour créer divers prototypes de jouets. Au terme d’une longue et fastidieuse impression de plus d’une dizaine d’heures, ils constatèrent avec consternation que l’imprimante avait laissé un trou dans la structure en oubliant d’imprimer une ligne. Peter Dilworth pesta contre l’imprimante en s’écriant : «Si seulement je pouvais attraper la tête d’impression pour corriger cela immédiatement ! » Un autre répondit : « Mais oui, pourquoi ne le ferais-tu pas ? » Ce fut ainsi qu’ils reçurent « l’illumination ». Le jour suivant, ils désassemblèrent une imprimante pour fabriquer un outil, l’ancêtre du stylo 3D, qu’ils dénommèrent « teacup » (tasse de thé). Cette imposante machine était laide et fonctionnait à peine.

Mais, à force de persévérance et sentant qu’ils tenaient bien là une idée révolutionnaire, les inventeurs de cette nouvelle technologie mirent au point le 3Doodler, le premier stylo 3D. Ce stylo permettait enfin de s’affranchir de la lenteur et de l’impossibilité de corriger les impressions effectuées par les imprimantes 3D. En outre, aucune connaissance particulière en informatique n’était requise, le stylo pouvait être utilisé sur-le-champ, sans ordinateur ni logiciel. Le résultat final a été amélioré au point d’en faire un produit tout à fait ergonomique capable d’être utilisé à la manière d’un stylo et permettant de littéralement « dessiner dans l’air », à la volée, des objets en 3 dimensions. Cerise sur le gâteau, le prix d’un stylo 3D est tout à fait abordable et bien en dessous de celui d’une imprimante 3D. Les créateurs du stylo 3D sont convaincus que cette révolution technologique va s’imposer comme étant la pièce indispensable à posséder dans la boîte à outils du XXIe siècle.

Le Kickstarter qui a tout changé pour l’Impression 3D

Il faut croire que les investisseurs de la plateforme de financement participatif Kickstarter ont autant cru à ce projet que les inventeurs eux-mêmes car, en effet, il a atteint trois millions de dollars de financement en seulement trois jours, faisant ainsi exploser le record jamais atteint sur ce site avec un ratio de financement à 4000%.

L’anecdote raconte que c’est l’inventeur Maxwell Bogue lui-même qui a réalisé la maquette de la Tour Eiffel qui figure sur les premiers documents promotionnels du 3Doodler. Cette performance lui a pris 8 heures pour réaliser la maquette du fameux monument qui s’élève à la hauteur respectable de 70 centimètres au-dessus du sol.
Comme les imprimantes 3D, ces stylos fonctionnent grâce à des filaments en matière plastique qui sont chauffés de telle sorte que, lorsqu’ils sortent de la buse – plus ou moins rapidement suivant la vitesse sélectionnée – le plastique se solidifie à l’endroit voulu. Les possibilités de création sont par conséquent extraordinaires et ne sont limitées que par l’imagination de l’utilisateur. Un avantage de taille offert par les stylos 3D par rapport aux imprimantes, c’est que la taille des objets que l’on veut créer n’est pas limitée. On peut ainsi effectuer des sculptures monumentales, pour peu qu’on dispose du temps nécessaire et du personnel requis, en cas de besoin !

De nouvelles perspectives incroyables pour les artistes de la 3D

Les artistes seront donc comblés de pouvoir sculpter des formes de toutes sortes et avec les couleurs de leur choix. Certains artistes affirment même que cette nouvelle technologie les oblige à repenser leur métier, à inventer une relation entre eux et cette nouvelle forme d’art. Car il s’agit là d’une nouvelle manière de travailler pour laquelle ils manquent d’expérience. La plupart sont surpris de pouvoir réaliser des œuvres au moyen de la technologie offerte par stylos 3D qu’ils n’auraient jamais imaginées comme faisant partie du domaine du possible. Une des artistes les plus connues dans ce nouveau domaine se nomme Rachel Goldsmith. Elle réussit à démontrer par son art que les stylos 3D sont loin de l’image de gadgets ou de jouets que parfois on leur attribue. Et les résultats encore moins des « bouts de plastique ». Ses magnifiques créations, comme ce tournesol multicolore qu’elle a offert en 2015 à un ancien président des États-Unis, Bill Clinton, démontre la finesse et la beauté des œuvres qu’il est possible de réaliser grâce à cette technologie. Son site Internet, qui foisonne de couleurs et d’œuvres tridimensionnelles, peut bien faire ressentir que l’art ne se limite plus aux seules disciplines classiques comme la peinture ou la sculpture.
Les amateurs de modèles réduits ne sont pas en reste, un stylo 3D suffit pour créer une maquette et il est même possible de créer un avion qui vole vraiment en y ajoutant un moteur pour modèle réduit !

Ne parlons pas des jeunes créatrices qui pourront aisément façonner de jolies bagues et autres bijoux design à la mode (et même des robes entières pour les plus ambitieuses d’entre elles). D’ailleurs, si vous êtes en panne d’inspiration, vous pouvez trouver des patrons spéciaux pour stylos 3D sur Internet pour créer de véritables merveilles (monuments, véhicules, bateaux, etc.).
Les bricoleurs apprécieront les stylos 3D car leur facilité d’utilisation permet de réaliser des pièces de rechange pour un nombre incalculable d’appareils – certains ont même utilisé avec succès des stylos 3D pour remplacer des pièces défectueuses de motos !
Que dire des applications professionnelles nombreuses qui s’ouvrent par exemple aux architectes, qui peuvent grâce à cette technologie réaliser des maquettes de leurs bâtiments rapidement ou encore des designers, qui ont ainsi une possibilité inégalée jusqu’alors de « prototyper » leurs dernières créations au travers d’objets façonnés au moyen de stylos 3D. Certes, beaucoup utilisent déjà des imprimantes 3D. Mais rien de tel pour modifier un projet ou exécuter un raccord rapidement en cas de dysfonctionnement de l’imprimante. Plus besoin non plus d’attendre de longues heures pour voir à quoi ressemblera finalement le projet, il est possible de concevoir des formes complexes. La technique d’assemblage d’éléments 2D est la plus facile, surtout lorsqu’on dispose du modèle sur papier imprimé sur lequel il suffit de repasser avec le stylo, un peu à la manière d’un crayon sur du papier calque.

Apprendre à dessiner en 3D

Bien qu’il s’agisse d’une innovation majeure, les stylos 3D requièrent cependant une manipulation spécifique et une certaine pratique pour acquérir la dextérité nécessaire. Nous ne sommes pas par essence habitués à « écrire » en trois dimensions, il faut donc compter un certain temps d’entraînement, variable suivant les modèles et l’éventuelle expérience acquise au préalable avec un autre stylo. Sachez qu’il existe plusieurs manières d’utiliser les stylos 3D. On peut tenter de dessiner directement une forme en trois dimensions, assembler différentes parties conçues en deux dimensions sur une feuille modèle, ou encore dessiner par-dessus un objet déjà en trois dimensions. C’est cette dernière technique qui est employée par exemple pour fabriquer des habits sur un mannequin ou effectuer une reproduction en plastique d’une statue.
Les fans les plus ambitieux des stylos 3D croient que l’utilisation de ces stylos pourra à terme changer la façon dont nous pourrons exprimer nos idées. Lorsque l’on ne comprend pas quelque chose, on demande à une personne de nous faire un dessin. Oui, mais avec un dessin en 3D, on est susceptible de comprendre encore mieux !

La parole aux enfants

Les enfants apprécient beaucoup de pouvoir exprimer leur talent et leur énergie dans les arts créatifs et les stylos 3D sont un formidable nouveau moyen d’expression. Plus d’excuse pour s’ennuyer pendant les vacances, qu’ils emploieront plutôt à s’affairer à la conception d’objets sortis tout droit de leur monde imaginaire.
Pour la santé de vos enfants, il est important de ne pas utiliser de filaments à base d’ABS. L’ABS et une matière dont la seule évocation du nom scientifique en français « Acrylonitrile Butadiène Styrène » fait déjà un peu peur. Cette matière plastique dégage une odeur très désagréable lors de la fonte, qui peut même être toxique pour les enfants, à fortiori en cas d’utilisation prolongée. On préférera plutôt pour eux la matière PLA (acide polyactique) qui est une matière plastique biodégradable pouvant être fabriquée à partir d’amidon de maïs, bien que cela ne soit pas toujours le cas. Voir à ce sujet notre paragraphe concernant les filaments.
Les jeunes enfants bénéficient quant à eux d’une gamme spéciale de stylos 3D (à base de gel photosensible) spécialement conçue pour leur permettre de donner cours à leur créativité sans risque de brûlure (en effet la buse de certains autres stylos 3D peut atteindre des températures très élevées, ces derniers sont donc déconseillés aux enfants, mais nous y reviendrons).

Critères pour bien choisir votre stylo 3D

Les deux technologies employées

Les stylos 3D utilisent deux systèmes différents pour délivrer leur rendu tridimensionnel. La technologie la plus courante est celle du FDM (« fused deposition modeling » en anglais, soit dépôt de filament fondu). La matière plastique insérée à l’arrière de l’appareil ressort fondue par l’embout ; la buse, elle, se refroidit et se solidifie instantanément. L’autre technologie utilisée consiste à utiliser une résine photopolymère, on parle de photopolymérisation (SLA). Le gel sensible à la lumière se solidifie lorsqu’il passe devant la lumière de la LED placée à l’embout du stylo. L’avantage de cette dernière technologie est de s’affranchir des filaments plastiques et d’alléger l’appareil. Le gel est stocké à la manière de l’encre sur les stylos traditionnels et le stylo étant peu gourmand en consommation électrique, l’alimentation est assurée par des piles ou un accu interne. Par ailleurs, ce système est sûr pour les enfants car il ne chauffe pas.

La maniabilité et le poids

Pour pouvoir utiliser facilement un stylo 3D, il nous paraît essentiel de considérer en premier lieu la prise en main et la légèreté de l’appareil. Entre 60 grammes et 500 grammes ou plus, il existe en effet une marge non négligeable. Toutefois, il arrive que l’on puisse rapidement s’habituer à certains stylos qui paraissent pourtant massifs à la première prise en main.
Le temps de chauffe préalable à l’utilisation du stylo est variable en fonction des modèles. Un modèle qui chauffe vite est un atout face à un autre dont le temps de chauffe est plus lent. Quoi de plus agaçant que de devoir faire attendre la fièvre créatrice trop longtemps !
En ce qui concerne l’insertion des filaments, on veillera à ce que la marche à suivre soit la plus ergonomique possible (la fonction marche arrière est indispensable pour pouvoir changer de couleur facilement au cours du même travail).
L’extrusion (pressage du plastique pour le faire sortir par la buse) doit pouvoir être démarrée, arrêtée et réglée au niveau de sa vitesse d’une manière logique et aisément accessible.
Pour les stylos qui doivent être branchés en permanence sur le secteur, on regardera si la longueur de câble fournie est suffisante. Cela peut paraître un détail, mais il est peu pratique de dessiner en trois dimensions en ayant à gérer en même temps les filaments et la longueur du câble électrique.
Un souci fréquent se présentant à l’utilisation du stylo 3D est l’obstruction de la buse par des résidus de plastique. Vérifiez que le modèle qui vous intéresse propose une solution facile et rapide pour résoudre ce problème.

Les réglages

Pour un stylo 3D, les deux réglages les plus importants sont la température et la vitesse. Les stylos de nouvelle génération étant plus intuitifs que les anciens, ils arrivent à facilement gérer cela à l’aide d’un nombre limité de boutons. La présence d’un écran LCD sur le stylo lui-même, de plus en plus courante, peut constituer un plus non négligeable, notamment pour régler au mieux la température et la vitesse d’impression 3D.
Le réglage de température sert à adapter le crayon au type de filament utilisé : les filaments ABS doivent en effet être chauffés à plus haute température pour être travaillés que les filaments PLA.
La température pouvant s’élever rapidement au maniement prolongé des stylos 3D, les stylos de première génération incluaient un système de ventilation parfois bruyant. Les dernières générations de stylos 3D incluent pour la plupart un ventilateur plus silencieux et confortable. On privilégiera donc un stylo de conception récente.

Les filaments et accessoires livrés avec le stylo

Les fabricants de stylos 3D incluent généralement dans leurs boîtes des échantillons de filaments pour se faire la main avant d’en avoir à acheter soi-même.
Il existe trois sortes de filaments principalement employés par les stylos 3D FDM. Chacune de ces sortes a des avantages et des inconvénients. Les créations 3D produites à base de filaments ABS présentent l’avantage d’être plus résistantes dans le temps tout en restant souples. Toutefois la fonte du plastique produit une odeur désagréable. Les filaments doivent être chauffés à très haute température pour pouvoir être travaillés (280°C). Mais l’ABS refroidit presque instantanément et permet de facilement « dessiner en l’air ».
Le PLA est un matériau biodégradable fabriqué à l’aide de produits recyclés. Il est moins toxique et dégage moins d’odeurs mais il est sensible à la chaleur et à l’humidité et offre une solidité moindre. Son pouvoir adhésif est cependant plus élevé et on peut « coller » ses créations sur presque toutes les matières. Le PLA peut être travaillé à la température de chauffe de 180°C.
Plus rarement, certains stylos 3D sont capables de fonctionner avec d’autres types de filaments, comme par exemple avec les filaments WOOD qui sont fabriqués à base de bois.
Les filaments existent en deux tailles différentes : 1,75 mm et 3 mm de diamètre et dans une très grande variété de couleurs. Lorsque vous devez racheter des consommables ABS, PLA ou WOOD, vous devez évidemment bien vérifier lesquels sont compatibles avec votre stylo, car certains stylos sont compatibles uniquement avec un type donné de filament.
Il existe également toute une panoplie de gels photopolymères destinés aux stylos 3D SLA (voir détails ci-dessus dans la section abordant les technologies employées). On trouve ainsi des gels parfumés, fluorescents et même transparents.
Les petits plus qui sont utiles lorsqu’ils sont fournis dans la boîte du stylo : un bon choix de couleurs pour les filaments inclus dans la boîte, un lot de buses de tailles et de formes différentes, des accessoires d’entretien du stylo (certains modèles sont plus ou moins faciles à nettoyer), des modèles pour commencer à dessiner en 3D, une notice en français… Un détail parfois oublié mais qui a toute son importance : vérifiez bien que l’adaptateur du stylo 3D est muni d’une prise européenne !

Comparatif des meilleurs modèles de stylos 3D en 2017

Notre choix s’est arrêté sur les modèles énumérés dans la liste ci-dessous et la curated selection of items to buy  Cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas d’autres bons produits en matière de stylos 3D mais certains ne sont pas encore disponibles actuellement en Europe. Il va de soi aussi que l’on assistera en 2017 à l’arrivée d’autres stylos 3D sur le marché, tout comme des mises à jour de certains modèles.

La sélection 2017 des meilleurs stylos 3D :

  1. 3Doodler Create
  2. DIKI IV
  3. LIX PEN
  4. Yestech, nouvelle version 2016 (aussi appelé Myguru ou Chenci)
  5. iRegro
  6. Plusinno
  7. Stylos 3D Mohoo Intelligent
  8. Atmosflare d3d00
  9. OhCom
  10. Victorstar

3Doodler Create

Les créateurs du stylo 3Doodler ont frappé fort avec l’ultime version de leur produit. 3Doodler peut se vanter d’être une marque de référence, étant donné qu’elle demeure la plus vendue au monde en matière de stylos 3D. Ce stylo ressemble à la version 2.0, mais ne vous y trompez pas ! Il est encore plus intuitif, rapide et précis, même s’il n’existe que deux réglages de vitesse disponibles (rapide et lent). Tout cela pour un poids de 50 grammes, ce qui en fait un des plus légers et maniables du marché.
Poids : 50 grammes
Types de filaments : ABS et PLA 3mm
Livré avec : 50 filaments de couleurs variées
Les plus : Excellente prise en main en un rien de temps
Les moins : Le 3Doodler Create ne peut utiliser que des filaments de 3mm de diamètre qui sont plus onéreux et plus difficiles à se procurer.

Diki IV

Second dans nos préférences, le stylo Diki IV étonne par sa conception innovante et sa consommation électrique très faible d’au maximum 10 W, ce qui lui permet de n’être alimenté que par une prise USB standard. Très léger aussi, il dispose d’une protection thermique poussée, ce qui lui permet d’être moins chaud que la plupart des autres stylos, tout en continuant de fonctionner parfaitement. Un seul bouton permet de contrôler le flux de matière et, à l’aide d’une pression, le stylo continue sans avoir à maintenir le bouton enfoncé. Une deuxième pression et il s’arrête. Le stylo 3D peut donc être utilisé d’une seule main, comme un stylo à bille normal !
Poids : 49 grammes
Types de filaments : PLA
Livré avec : 2 filaments PLA
Les plus : Le préchauffage du stylo est très rapide, seulement 30 secondes en moyenne
Les moins : Pas vraiment de point négatif à signaler

LIX PEN

Le stylo LIX PEN se présente comme étant le plus petit stylo 3D du monde. C’est-à-dire qu’il est à peu près de la taille d’un grand stylo feutre. Il est alimenté via une prise USB. La très jeune et très ambitieuse co-fondatrice de LIX PEN, Delphine Wood, pense que cette nouvelle génération de stylo 3D pourra « donner au monde de nouvelles manières de communiquer, de changer la façon dont notre cerveau dessine et de bouleverser la méthode de travail des designers ». Rien que ça !
Poids : 40 grammes
Types de filaments : ABS et PLA
Livré avec : 2 paquets de filaments
Les plus : Sa taille lui permet de tenir dans une poche de chemise par exemple
Les moins : La nouveauté de ce produit fait que nous manquons de recul, tenez-vous au courant des dernières versions. Deuxième point faible : son prix, assez élevé pour son lancement par rapport à la plupart des autres stylos exposés dans ce guide.

Yestech (nouvelle version 2016)

Facile à utiliser et d’un bon rapport qualité/prix, le stylo 3D de Yestech (qui porte aussi le nom de Myguru ou de Chenci suivant les revendeurs) est le stylo 3D qui convient bien aux débutants. Les erreurs de jeunesse ont été corrigées dans cette version au design complètement revu et épuré. La simplicité d’utilisation est très appréciable. Après 3 minutes d’inactivité, l’appareil se met automatiquement en veille. La température de la buse est peu élevée, ce qui fait que les enfants peuvent quand même utiliser ce stylo sans trop de risques.
Poids : 299 grammes
Types de filaments : ABS et PLA 1.75mm
Livré avec : 2 filaments PLA
Les plus : Peu encombrant, simple d’utilisation. Les filaments sont très faciles à insérer et à éjecter.
Les moins : On ne peut pas choisir la température, ce qui rend l’utilisation de filaments ABS plus aléatoire. Ce stylo convient mieux aux assemblages en 3D de structures réalisées d’abord en 2D.

 

iRegro

Le stylo iRegro est un stylo 3D complet et soigné qui devrait satisfaire à la plupart des utilisations. On trouve les réglages habituels de température et de vitesse.
Poids : 52 grammes
Types de filaments : ABS et PLA
Livré avec : un petit support très pratique, 3 filaments de 3 couleurs différentes
Les plus : La buse brevetée facile à changer en cas de besoin, affichage LCD
Les moins : Pas de manuel en français

Plusinno

C’est sans doute la référence de stylo 3D pour toutes les artistes et créatrices de mode en devenir. C’est même un cadeau idéal très bien pensé, car la boîte contient tout ce qu’il faut pour bien utiliser et prendre soin du stylo. On apprécie beaucoup notamment le socle, les nombreux filaments livrés avec le stylo, ainsi que les modèles. Sans doute les parents se laisseront-ils aussi rapidement prendre au jeu tant cet ensemble est ludique et agréable à utiliser. Le filament à utiliser avec le stylo est de type PLA, donc non toxique et non malodorant.
Poids : 630 grammes
Types de filaments : PLA 1.75mm
Livré avec : 13 filaments de 10 couleurs différentes et un lot de 10 modèles sur papier
Les plus : Beau design, dispose d’un écran LCD
Les moins : Un peu lourd, manipulation un peu difficile au début, mais les qualités dépassent de loin les défauts

GHB (4ème génération)

Le stylo 3D GHB (aussi appelé Stylo 3D Mohoo Intelligent ou Sunlu suivant les revendeurs) est un stylo d’excellente facture doté d’une finition très soignée. Très maniable aussi, il permet de réussir de belles formes en 3D avec un minimum d’entraînement. Ce stylo efficace permet des performances honorables, le tout alimenté par une seule prise USB.
Poids : 46 grammes
Types de filaments : PLA et ABS 1,75mm
Livré avec : 2 filaments PLA de 5 mètres de couleurs aléatoires
Les plus : Contrôleur de vitesse à 8 positions, écran LCD, moteur très silencieux
Les moins : Impossibilité de contrôler la vitesse, préchauffage assez lent

Atmosflare d3d00

Mention spéciale pour ce stylo 3D car il s’agit de l’unique stylo 3D de notre sélection qui utilise la technologie SLA (voir plus haut notre rubrique sur les technologies utilisées). Ce stylo très maniable, fonctionne à l’aide d’une seule pile LR06. La buse du stylo n’étant pas chaude, il n’y a pas de risque de brûlure.
Poids : 118 grammes
Types de filaments : pas de filaments, il faut utiliser du gel polymère, 12 couleurs de recharges différentes disponibles
Livré avec : Plusieurs embouts et 2 cartouches de couleur (bleue et rouge)
Les plus : Très bon marché, les cartouches sont faciles à changer
Les moins : Ces mêmes cartouches sont quant à elles un peu chères

ohCom

Le stylo 3D de ohCom est probablement l’un des plus performants parmi les stylos d’entrée de gamme et d’un bon rapport qualité/prix. Il convient cependant d’être soigneux avec ce stylo et de procéder à son entretien régulier si l’on prévoit de l’utiliser sur le long terme. En effet, se tromper entre les réglages ABS et PLA, par exemple, risque d’endommager irrémédiablement l’appareil.
Poids : n/c
Types de filaments : ABS et PLA 1,75mm
Livré avec : 2 filaments ABS
Les plus : Affichage LCD
Les moins : Fonctionne bien à la vitesse maximale mais plus aléatoirement à des vitesses plus faibles.
Victorstar
Léger et facile à prendre en main, le stylo 3D Victorstar offre le basique de ce que l’on peut attendre d’un stylo 3D. Ce stylo convient aux enfants de plus de 8 ans mais la supervision des parents est conseillée.
Poids : 65 grammes
Types de filaments : ABS et PLA 1.75mm
Livré avec : 3 filaments ABS de 3 mètres
Les plus : Prix attractif pour utilisation basique, utilisation plutôt silencieuse
Les moins : Conception un peu fragile pour le prix, a tendance à se boucher souvent

Les points à retenir pour choisir son stylo 3D en 2017

Comme vous pouvez le constater dans notre comparatif, il existe un immense choix de stylos 3D et ce choix se trouve encore compliqué par le fait que certains modèles identiques sont souvent commercialisés sous des noms différents. Méfiez-vous aussi des publicités d’articles à prix réduits en ce qui concerne les stylos 3D et n’hésitez pas à vous renseigner plus avant pour obtenir l’explication de ces réductions. La plupart du temps, on cherche à écouler les fins de séries alors que les nouveaux modèles, plus performants et plus simples d’utilisation, sont déjà disponibles à la vente.
Comme indiqué plus haut au sujet du LIX PEN, nous manquons de bancs d’essai réellement fiables pour certaines nouveautés, certes très prometteuses, mais qui ont suscité des retours pourtant très différents. Accordez plus de confiance aux marques réputées qui commencent à se faire un nom dans le domaine. Au niveau des stylos 3D, on trouve de tout, et certains modèles sont plus proches du stéréotype du « gadget chinois de mauvaise qualité » que de l’outil de travail professionnel. D’autres donnent un résultat satisfaisant mais demandent un entretien et un soin particuliers pour pouvoir s’en servir régulièrement sans problèmes. Pensez-y si vous compter offrir un stylo 3D à un enfant comme cadeau, il est préférable d’opter vers une marque un peu plus chère, car un stylo 3D plus fragile aura tendance à « rendre l’âme » prématurément entre les mains d’un artiste en herbe.
N’oubliez pas de regarder si l’offre concernant le stylo 3D comporte les indications de certification officielles du type « CE » pour « Conformité Européenne ». Au besoin, si l’information ne figure pas explicitement, n’hésitez pas à entrer en contact avec le revendeur pour lui demander de quelles certifications il dispose. Une absence de certification ou des informations erronées devraient inciter à plus de méfiance et à une étude plus poussée du produit avant l’achat.
On s’attend à trouver, sur les stylos de la dernière génération, au moins un écran LCD et une alimentation par prise USB. Bénéficiant du recul et des améliorations par rapport à leurs prédécesseurs, ils sont aussi beaucoup plus légers, plus maniables et leur consommation électrique est beaucoup plus réduite. Vous nous serez donc pas étonnés si nous vous conseillons de vous orienter plutôt vers des produits sortis récemment et dont l’efficacité a été confirmée plutôt que vers des modèles plus anciens.

Les stylos 3D utilisés pour des applications futuristes et insolites

Le saviez-vous ? De nouveaux stylos 3D chirurgicaux sont destinés à révolutionner le monde de la médecine. Ces derniers fonctionnent à base d’hydrogel contenant des cellules humaines capables de réparer les tissus humains. On parle ici d’ « impression biologique ». Un des domaines d’application de ces stylos le plus prometteur est la reconstitution des cartilages en temps réel. Ces stylos 3D chirurgicaux se présentent comme les autres stylos évoqués dans ce guide, seule la composition du gel utilisé diffère.
Une application tout autant futuriste qu’écologique est en cours de lancement sur la même plateforme de crowdfunding (financement participatif) qui a permis la commercialisation du premier stylo 3D de l’histoire. Il s’agit cette fois d’un stylo 3D dénommé Renegade fonctionnant à base de matériaux plastiques recyclables : bouteilles en PET, sacs et autres films plastiques. Les prototypes sont fonctionnels et comprennent même une version pro avec écran LCD. Les premiers stylos 3D devraient être commercialisés dans la première moitié de cette année 2017. Le site Kickstarter est d’ailleurs probablement le site qui héberge le plus de produits innovants en devenir en matière de stylos 3D. Le LIX PEN, dont nous parlons dans notre sélection 2017 de stylos 3D, a aussi été lancé via cette plateforme.
Dans le domaine des records établis avec des stylos 3D, citons l’exploit du constructeur automobile Nissan qui a annoncé avoir produit récemment la plus grande sculpture au monde réalisée avec un stylo 3D. Le modèle reproduit grandeur nature est une Nissan Qashqai Black Edition. Elle a nécessité 800 heures de travail de plusieurs artistes de talent et une impressionnante quantité de filaments : 13,8 km au total. Une collaboratrice ayant participé à ce projet a déclaré : « Il s’agit du projet le plus ambitieux à ce jour. Cela prouve à quel niveau de pointe l’impression 3D est parvenue et que cette technologie est accessible à tout un chacun. » Gageons que ce record, établi dans le courant de l’année 2016, ne va pas tenir très longtemps et que cette performance aura donné des idées à certains qui ne manqueront pas d’emboîter le pas à Nissan sur le plan des records à battre.
Enfin, nous ne passerons pas à côté d’une idée innovante en provenance d’étudiants de Londres : le Gravity Sketch. Il s’agit d’un appareil qui crée des dessins virtuels en 3D au moyen d’un stylo. Les objets ainsi conçus peuvent être observés et manipulés à l’aide d’un casque de réalité virtuelle.

Conclusion

Véritable révolution tant technologique qu’artistique, les stylos 3D de la dernière génération n’ont pas fini de faire parler d’eux en 2017. Nous espérons que nos conseils et notre sélection vous aideront à comparer les différents stylos 3D présents sur le marché. Nous recommandons spécialement l’achat d’un stylo 3D comme cadeau pour un(e) artiste ou un enfant attiré par les arts créatifs. N’hésitez pas à vous rendre dans un magasin physique pour essayer des modèles de démonstration avant de faire votre commande en ligne ou de prendre l’avis de vos amis ou connaissances ayant déjà l’expérience des stylos 3D.
Si vous envisagez l’achat d’une imprimante 3D, demandez-vous si un stylo 3D ne ferait pas mieux l’affaire.
En plus des informations que nous vous avons données, nous vous conseillons par ailleurs de lire les avis des utilisateurs concernant les différents stylos 3D. Certains détails utiles, qui peuvent ne pas figurer dans la description officielle du produit, peuvent émerger dans ces commentaires parfois éclairés. Vous pouvez aussi visionner les vidéos de tests et les tutoriaux disponibles sur Internet pour vous faire une idée plus précise du stylo 3D parfait pour vous.
Il existe en outre des communautés en ligne très actives qui s’échangent des tutoriaux et des modèles pour possesseurs de stylos 3D. Les possibilités étant sans limites, la matière disponible déjà très vaste est encore appelée à poursuivre son expansion dans les années à venir.